Vous avez un projet de construction en Loire-Atlantique et vous êtes à la recherche du terrain idéal ? De la taille du terrain à sa localisation en lotissement ou en diffus, lors d’un projet de construction, le choix du terrain est une étape importante.

Visitez plusieurs terrains et différents lotissements en Loire-Atlantique

Commencez tout d’abord par établir votre liste de critères pour votre projet de construction et hiérarchisez vos souhaits.

Secteur géographique, maison en lotissement ou isolée au calme, à proximité des services et des commerces, surface habitable idéale, taille du jardin…. Tous ces critères vous guideront dans votre recherche. Ils auront également leur importance lorsque vous rencontrerez un constructeur de maison pour lui parler de votre projet de construction.

Si vous avez déjà un style et un plan de maison en tête, il faudra veiller à ce que le terrain puisse accueillir la maison de vos rêves et que vous ne serez pas confrontés aux contraintes en vigueur imposées par la commune en terme d’architecture et d’urbanisme.

Selon son emplacement, il est possible que la parcelle ne soit pas viabilisée. Ce cas peut se présenter lorsque le terrain se trouve en dehors d’un lotissement ou loin de tout voisinage. Si vous optez pour ce type de parcelle, les frais de raccordement et d’aménagement du terrain seront à prendre en compte pour éviter toute mauvaise surprise.  Les coûts de viabilisation de la parcelle doivent être intégrés dans le budget global de votre projet immobilier pour éviter tout dépassement.

Consultez le PLU et demandez le certificat d'urbanisme avant de lancer votre projet en Loire-Atlantique

Avant de vous lancer dans les calculs liés à la viabilisation, rendez vous dans la mairie de la commune pour obtenir des informations sur le terrain convoité. Vous devez vérifier que le terrain est bien constructible.

Pour cela, demandez à consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Vous pouvez également demander à voir gratuitement le Certificat d’urbanisme auprès de la mairie. Il vous donnera de précieuses informations, comme la distance entre le terrain et les réseaux publics (eau, gaz, électricité, téléphone…). Selon la taille du terrain, les frais de viabilisation peuvent varier. Plus la maison sera éloignée de l’entrée de la parcelle, plus les frais de raccordement aux équipements collectifs seront élevés. S’il faut tirer des centaines de mètres de canalisations et de câbles, la facture pourra vite grimper. A ces frais, la taxe locale d'équipement (TLE) ou la préparation raccordement égout (PRE) sont des taxes qui peuvent parfois s’ajouter.

Toutes ces données vous permettront de calculer l’enveloppe  des travaux nécessaires pour implanter votre maison sur le terrain visé. Vous pourrez initier vos premières démarches auprès des différents opérateurs pour obtenir des devis estimatifs.

Au contraire, si la parcelle qui vous plait est en secteur urbain ou en lotissement, vous n’aurez probablement pas à vous préoccuper de la viabilisation du terrain. C’est un critère important à prendre en considération dans le choix du terrain.

Les parcelles en lotissement sont toujours livrées prêtes à construire. Elles sont bornées et viabilisées. Les réseaux d’énergie et de communication arrivent généralement en limite de propriété, vous évitant ainsi des couts supplémentaires. Votre projet d’habitation en sera facilité et vous gagnerez du temps.

En lotissement, vous devrez respecter les règles de construction qui peuvent être contraignantes sur certains aspects : couleur et type de toiture, implantation de la maison, alignement, hauteur des murets et clôtures en limite de propriété etc… Dans ce type de projet, il faut également accepter la présence du voisinage.

Pour en savoir plus, rendez vous ici